Aides et financement pour le développement des PME

Une petite et moyenne entreprise est une société de petite taille ou de taille  moyenne,  qui  emploie moins  de  250  personnes.  Son  chiffre d’affaires  annuel  et  le  total  de  son  bilan  ne  doivent  pas excéder successivement  50 et 43 millions d’euros.

Dans de nombreux pays, les PME sont les principales pourvoyeuses d’emplois. Selon les statistiques de  l’OCDE,  elles  représentent  environ  99  %  des  entreprises  et  elles emploient  entre  près  de 70  %  de  personnes  actives.  Ces  entreprises sont  de  petite  taille,  la  direction  et  la  gestion étant centralisées  par  le propriétaire et gérant, qui joue le rôle de l’homme­ orchestre.

Cette forme d’entreprise  facile  à  diriger  est  cependant  confrontée  à  de  nombreux problèmes  liés à  la  prise  des  décisions,  à  la  gestion  et  au développement.  Elles  participent  à  la  croissance économique  de nombreux pays tels que la France, l’Allemagne et la Grande­ Bretagne. Les PME supportent les innovations et peuvent facilement se lancer sur le  marché  extérieur  à  la condition  de bénéficier  des  aides  et financements adaptés.

Les aides pour le développement des PME

Pour  l’éclosion  et  le  développement  des  PME,  la  recherche du financement reste  une  étape cruciale.  Les  besoins  de  financement  du développement  sont  confrontés  à  la  capacité  des entreprises  de s’autofinancer et au souci de préserver leur indépendance.

La capacité de financement limite le développement qui est tout simplement bloqué par le souci d’indépendance. Ainsi, des financements publics sont bien placés  pour  aider  au  développement sans  aliéner  l’indépendance  des PME. En France par exemple, la Banque publique d’investissement, des pôles de compétitivité et l’association pacte PME aident ces entreprises à obtenir  des  financements  directement  ou  en  les  mettant  en  relation avec  des  investisseurs privés  ou  publics.

Les  pouvoirs  publics soutiennent différentes initiatives dont le but est le développement des PME, grâce  à  l’obtention  des  financements  dont  elles  ont  besoin.  Des organismes publics proposent toutes sortes de prêts aux entreprises qui cherchent à se développer. Les conditions pour bénéficier de ces prêts sont allégées et des mécanismes de garantie permettent d’en bénéficier tout  en  restant  le seul  maître  de  votre  entreprise. Quels  sont  les différents prêts et les organismes qui les octroient ?



Les organismes qui financent les aides aux PME

Bpifrance est un organisme qui octroie différents prêts  sans  caution ni garanties  personnelles,  pour booster  le  développement  des  petites  et des  moyennes  entreprises.  Le  prêt  de  développement finance  les investissements matériel ou immobilier et il a une durée de 6  ans.

Le prêt  à  long  ou  moyen  terme  concerne  les  projets  d’investissement  de plus  longue  durée. Le prêt  défense  est réservé  aux PME  qui  évoluent autour  secteur de la Défense. Le  crédit d’impôt compétitivité et emploi (CICE)  octroie  des  prêts  pour  financer  la  compétitivité  des  entreprises dans  plusieurs  domaines  qui  concourent  à  leur  croissance.

Tous  ces prêts sont garantis par Bpifrance et la SIAGI pour les petites entreprises, les  artisans  et  les commerçants.  Le  réseau  Entreprendre  octroie  des prêts  d’honneur.  Le  PAT  (prime d’aménagement  du  territoire)  finance des  projets  de  création,  de  diversification  et  de développement  des entreprises.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire